Avec un casque sur les oreilles, c'est mieux.
__________________________________________________________________________________________________

8 mai 2017

Moinho - Elastikanimal

Je suis suspendu dans cette vie mise sur pause volontairement, je suis en apnée, en apesanteur quand j'écoute Elastikanimal comme on regarde son amour pour la première fois. Un coup de foudre flotte dans mon espace aérien, à travers les jours qui passent, j'écoute en essayant de faire comme si de rien n'était, mais c'est déjà trop tard. Les notes du piano sont là, collées sous la peau.


Il est temps de tout arrêter, de couper le son de la télé, de fuir les rues. Je suis dans le métro, je mets mon casque sur les oreilles, je ferme les yeux et je vois le large. Et les premières notes de Josef qui reviennent sans cesse comme des vagues à mes pieds. Et puis le quatuor à cordes, comme un vent frais qui s'écrase sur mon visage. C'est mon voisin qui me souffle dessus surement, mais je suis déjà parti là-bas, ailleurs, très loin. Pas besoin d'être un mélomane expert pour avoir ses sentiments en accord avec un piano. Celui de Moinho m'écrase le cœur, il me plonge dans des souvenirs, dans une mélancolie, puis parfois dans une joie apaisante. Un sourire, un murmure... Oui, fait courir tes doigts, eux qui guident à la perfection l'auditeur dans sa propre évasion. Dans ce style de production, chacun prendra cet album comme son cœur le voudra, si peu qu'il aime battre de sentiments et qu'il accepte de se poser dans ce voyage musical. Un univers très cinématographique et très contemporain où l'intimité est nocturne, juste belle à contempler des heures, d'une lumière douce, d'une lumière chaude. Presque érotique pourrais-je oser dire, quand le piano de Moinho effleure une contrebasse, un vibraphone, une marimba... Les notes en répétition, les mélodies s'envolent je me réveille à ma station, c'est la fin de la journée. J'ai encore écouté cet album à ce moment-là, encore une fois. La fatigue, le retour du boulot, le poids des événements actuels... Neuf titres comme si cet instant présent en dépendaient. Ses notes de piano articulent des mots d'amour qui me parviennent en décaler. Au moment où l'album tire à sa fin, la promesse de ne pas se laisser submerger jusqu'à l'overdose disparaît, c'est indescriptible. J'ai l'impression que mes pensées s'envolent aussi, que le bitume tremble, que mon corps lâche prise. Elastikanimal est un séisme de notes d'amour. De l'amour pour la vie, de l'amour pour les rêves, de l'amour pour l'évasion totale. L'amour des souvenirs, l'amour de la nostalgie, l'amour pour Debussy, l'amour pour la musique tout court. Une secousse sonore terriblement apaisante qui fait tout vibrer à des kilomètres sur les plaines de mes idées. Qui peut en sorti indemne ? En rentrant, je glisse l'album dans ma chaîne hifi, je me vautre dans le canapé, doigts de pieds en éventail. Comme s'en lasser ? Je replonge les yeux fermés dans ces petites merveilles qui émaillent de cet album : je déclare l'amour ouvert. 


Je ne connaissais pas Moinho et aujourd'hui il vient se glisser entre Max Richter, Jóhann Jóhannsson, Yann Tiersen ou encore Keaton Henson, mes faiseurs de rêves en musique. Aujourd'hui, Elastikanimal m'hypnotise, m'envoûte, m'engourdit, me décontracte, me déchire. Demain ? Je recommencerais pour fondre une énième fois dans la délicatesse absolue de ses notes de piano...

Tracklist
01 - Josef
02 - The Keys
03 - Elastikanimal
04 - Entre Deux
05 - Les Lointains
06 - Le Chien Jaune
07 - Flahr
08 - Les Ombres
09 - Cairn

12 mai 2017
1631 Recordings

www.facebook.com/Moinho
www.fat-cat.co.uk/publishing/artist/moinho


 
© since 2014
-->