Avec un casque sur les oreilles, c'est mieux.

15 décembre 2018

Duel - Palma pop

Si les albums étaient des friandises, Palma pop serait de ceux qui ne nous aide pas à lutter contre les calories. Lui est tellement sucré, coloré, acidulé, qui colle aux tympans comme un carambar qui colle aux dents. Sans édulcorant et terriblement addictif. 


Aux premières écoutes, ce disque a tout pour plaire. Une pop léchée, soigneuse et efficace. Le premier morceau Mantra fait son petit effet, c'est beau, c'est propre. Synthés chauffants, voix bashungnienne par moment, énergie contagieuse...  Chez Julien Boulfray et Brieuc Carnaille, tout est à sa place comme dans un jardin Zen, il n'y a pas un poil qui dépasse. À la vie, à la mort, a quelque chose de fiévreux, de beau dans sa ouate et ses chants suaves. D'érotique, somme toute. L'allégresse me prend. J'adore ce titre. S'en suit des morceaux moins vifs, aux rythmes plus posés. America, L'heure de gloire, Que viva el amor, sont assurément enregistrés avec enthousiasme. Musicalement, on est bien sûr dans un univers archiconnu bourré de superbes influences (Bashung, Daho, Betrand Belin, Alain Souchon), mais c’est solide du début à la fin avec quelques excellentes pointes réjouissantes. J'en demande pas souvent plus, surtout quand il s'agit de bonnes friandises comme celle-ci. Seul bémol, c'est un EP. Dommage pour les gourmands... 


Duel, c’est donc une valeur sûre. Palma pop ne révolutionnera pas la musique pop, mais ne va pas appauvrir pour autant la scène pop française. Bien au contraire, l’album frappe dans le mile avec ses pièces mélodieuses entraînantes et pimpantes qui donnent envie de se dandiner. Donc efficace.

Tracklist
01 - Mantra
02 - À la vie, à la mort
03 - America
04 - L'heure de gloire
05 - Que viva el amor
06 - À la vie, à la mort (radio edit)

07 décembre 2018
Beaucoup music



 
© since 2014
-->