Stephan Eicher - Homeless Songs

Je suis abasourdi par tant de poésies dans ce disque. Encore un bel artiste que je découvre sur le tard, mis à part bien sûr ses grands classiques qui se sont déjà faufiler dans mes oreilles, comme beaucoup d'entres nous... Voilà, depuis deux jours que j'écoute Homeless Songs, je me sens tellement...


Je me sens léger, apaisé, détendu. C'est fou comme la voix de Stephan Eicher vous enlève un poids, vous caresse la nuque et vous prend par la main pour vous accompagner vers un monde moins dingue où règne l'amour, la poésie et la tendresse, et se tenir debout dans la lumière... Prisonnière... Ce morceau... Ce morceau... Ça picote dans tout mon corps... Faites de moi ce que vous... Faites de moi ce que vous... Deux minutes trente trois en gravité autour de ce que la vie offre de plus beau : l'amour. Et la musique aussi. L'amour en musique. C'est que les orchestrations des chansons de cet album sont aussi sublimes que les textes du chanteur. Tout colle au cœur. Quatorze titres qui collent au corps.

Magnifique Homeless Songs.


Tracklist
01 - Si tu veux (Que je chante)
02 - Homeless Songs
03 - Prisonnière
04 - Niene Dehei
05 - Je n'attendrai pas
06 - Monsieur - Je ne sais pas trop
07 - Broken
08 - Gang Nid Eso
09 - Haiku - Papillons
10 - Né un ver
11 - Toi et ce monde
12 - Still
13 - La fête est finie
14 - Wie einem der gewissheit hat

20 septembre 2019
Universal Music Division Polydor


www.facebook.com/stephaneicher
www.stephan-eicher.com

Commentaires

  1. Je ne l'ai écouté qu'une fois mais j'ai beaucoup aimé. Comme toi, je n'ai pas forcément beaucoup écouté cet artiste hormis les titres entendus en radio. Par contre j'avais écouté son précédent album, avec ses titres connus revisités, et pas tellement aimé. Mais celui-ci est particulièrement beau. A donner envie de se pencher de plus près sur le répertoire de l'artiste. A donner envie d'aller le voir en concert. Et puis pour l'avoir vu avec Kolinka and friends/Les Aventuriers par deux fois, il a une classe folle !

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire