6 mars 2020


Passionné de films d’art et d’essai, d’horreur, de cinéma muet des années 20, de peintre comme Hieronymus Bosh, Gustave Klimt, Salvador Dali, de vaudou, de cirque ou de foire aux monstres du début du siècle. Le travail de Sphaèros est basé sur la réflection de l’ombre et de la lumière (l’un ne pouvant exister sans l'autre), de l’au-delà. du monde des esprits il crée un art total imprégné des contes féeriques mêlant la beauté, l'horreur et le fantasmagorique a la façon d’Edgar Allan Poe ou d’Howard Philipp Lovecraft qui met le public en état de choc et de voyeurisme qui lui permet de voir de la beauté dans la laideur (la laideur et la beauté étant subjectives et propres a chacun) de repousser les peurs intérieures de l'inconscient qui sont souvent infondées et imprégnées depuis l'enfance en collectivité.

C'est un art libre qui appelle au dépassement de soi, à casser ses préceptes, et surtout a accepter les différences de chacun sans juger et a voir la beauté dans l'inconnu et l'étrange.

Pour cette création il s'est plongé pendant 3 ans dans son monde intérieur menant une vie quasi monastique afin de puiser l'essence même de la création, et de partager sa vision de la magie de la réalité avec le plus d'ouverture possible et sans concession.

Dossier de presse

Sortie le 06 mars 2020 - Pan European Recording - www.facebook.com/sphaeros.art

Commentaire(s) :