Gaël Rouilhac - Waterworks

 Gaël Rouilhac est de retour le 25 septembre 2020 chez Laborie Jazz avec l’album Waterworks, dont la sortie est annoncée pour 25/09/2020. Entouré de Caroline Bugala au violon et de Roberto Gervasi à l’accordéon, le guitariste revient donc en trio avec dix titres composés par ses soins. Cet album témoigne d’une intimité musicale toute en finesse. Il s’agit du premier album de Gaël en tant que leader et compositeur.

A 37 ans, Gaël Rouilhac signe son 1er album… et quel album ! Alliant tradition et modernité, l’album allie sensibilité, virtuosité, écoute, risques, échanges, implication, spiritualité. Avec ce trio d’une subtilité rare, le guitariste fait le pari de ne pas avoir de section rythmique, pour des compositions vives et fluides, comme le thème de l’eau qui guide et irrigue tout l’album Waterworks.

Entre le Label Laborie Jazz et Gaël Rouilhac, c’est une histoire patiente et passionnée. Présent sur différentes éditions du Festival Eclats d’Email Jazz Edition et dans plusieurs formules où il fut leader, Gaël a longuement mûri un travail de composition personnel en essayant d’y mettre tout son talent et toute la vision qu’il souhaite accorder à sa musique.

La réunion avec la violoniste Caroline Bugala et l’accordéoniste sicilien Roberto Gervasi s’était déjà produite en 2015, un premier rendez-vous plein de promesses où Gaël dévoilait ses premières compositions et une intimité musicale tout en finesse et profondeur. La parole se libère, la vie se raconte et l’expression s’ouvre au public. Ce trio est resté le socle que Gaël Rouilhac souhaitait donner à sa musique.

Waterworks, au-delà d’un programme, devient également le titre de son premier album qui sera enregistré fin novembre 2019. L’aboutissement de toute une réflexion, de toute une démarche, et de choix précis, la définition d’un univers qu’il nous tarde désormais de partager.

Caroline Bugala, magnifique violoniste, sensible et très à l’écoute, de formation classique, élève de, mais aussi partageant la scène et le studio avec Didier Lockwood, et Roberto Gervasi, véritable révélation de la scène italienne, sont à eux deux un écrin qui habille et porte la musique de Gaël Rouilhac dans ce qu’elle a de plus touchant et de plus beau.

“Encore beaucoup de projets menés de front encore cette année, mais si il y en a un qui me tient à coeur et m’occupe beaucoup en ce moment, c’est mon premier groupe en tant que leader et compositeur.” – Gaël Rouilhac

Dossier de presse

25 septembre 2020 / Laborie Jazz / www.gaelrouilhac.com

Commentaires