Solaris Great Confusion - Untried Ways

Tout ce qui gravite autour du folk est forcément une belle musique d'où émergent des images rêveuses, fleuries sur les terres propices à l'évasion et d'explosions de notes qui vous raclent l'imaginaire. Solaris Great Confusion semble venir tout droit de la profondeur des nuits pour accoucher d'un soleil levant qui ne peut faire que du bien.

Untried Ways est le second album de Solaris Great Confusion. Le premier que je découvre grâce à l'extraordinaire catalogue de l'agence toulousaine La Centrifugeuse - Ceci est un placement de compliments pour soutenir et rappeler l'importance de tous ces gens dans l'ombre d'un artiste, qui luttent et souffrent également en ces temps difficiles - et qui fait donc du bien, tant la musique de Solaris Great Confusion offre une évasion nécessaire pour respirer encore, des étoiles plein les oreilles. Ce nouvel album est un disque voyageur, nomade. Entre la sublimissime introduction My Bottom Line et les accords somptueux du titre éponyme Untried Ways mon pas est vite franchi dans ce disque sincère. Octobre se termine, encore pieds nus, encore à faire le chat au soleil, à profiter de cet été indien qui dure, qui dure timidement. Il ne sera certes pas éternel, mais cette musique des grandes plaines qui souffle dans mes écouteurs a bien le mérite de garder un peu chaleur pour le moral que la grisaille de l'actualité aurait bien vite fait de mettre à mal. Cette chaleur texturisé par le violoncelle d'Elise Humbert, l'accordéon d'Yves Béraud, les guitares de Jérôme Spieldenner, la basse de Foes Von Ameisedorf, les choeurs et Jacques Speyser et le chant de Stephan Neiser, le leader de ce projet. J'ai l'automne mélancoliquement joyeux avec ce genre de musique. Une musique acoustique à souhait, vibrante et vivante. Les yeux systématiquement fermés sur certains morceaux comme sur l'entrainant So Close To Me Marlene, l'envoutant Inside a Hollow Tree, le tendre She Kissed My Forehead, le frémissant That Fellow's Got To Swing. J'aime cet album qui alterne de grands moments de tension et de relâchement tout en bienveillance, où les mélodies frappent aussitôt et résonnent dans le ciboulot comme si c'était les pièces manquantes du grand puzzle de ma vie. Et j'aime vraiment l'automne avec ce genre de musique. Quel beau disque à écouter en boucle ! 

Quatre ans après Some Are Flies que je vais m'empresser de découvrir, les Strasbourgeois de Solaris Great Confusion reviennent avec un nouvel album attentif et pénétrant. Untried Ways est là pour vous prendre par la main. Alors ne fuyez pas ce bonheur culturel et partez courir dans les grandes plaines dans une douce béatitude.  

Traklist
01 - My Bottom Line
02 - Untried Ways
03 - The Age Of Self
04 - She Kissed My Forehead
05 - So Close To Me Marlene
06 - Inside A Hollow Tree
07 - Traffic Jam
08 - I Wish I Was Blind
09 - That Fellow's Got To Swing

23 octobre 2020
Mediapop Records / Kuroneko

www.solarisgreatconfusion.bandcamp.com
www.facebook.com/solarisgreatconfusion

Commentaires