Jane Birkin - Oh pardon tu dormais...

Il y a des disques comme ça, j'ai beau tenter d'avoir une analyse un minimum objective, un sens de la mesure, un point de vue critique, rien n'y fait, je n'y arrive pas. J'ai beau chercher des explications, je pense que c'est peut-être dû au fait que je suis amoureux de Jane Birkin depuis tout petit.  

Bon, il y a forcément autre chose. Un sourire ? Un accent ? Une absence studio trop longue ? Une collaboration extraordinaire avec Etienne Daho ? Pourquoi chercher une explication d'abord ? Je me pose tant de questions, comme le nombre de pensées qui fusent dès que je dépose le disque sur la platine. Il s'en passe des choses quand le disque tourne. Déjà l'histoire avait bien commencée quand le premier extrait vidéo Les Jeux Interdits m'avait donné beaucoup d'amour. La promesse était belle. La promesse était doublement belle avec Etienne Daho aux manettes. Ouverture cinématographique sur le morceau éponyme Oh pardon tu dormais... Piano, envolées de cordes, ambiance seventies, la promesse d'un beau disque est au rendez-vous de nos retrouvailles, déjà inoubliables. Jane est de retour à travers des morceaux déchirants, mélancoliques avec des parfums de joies qui flottent dans l'air où opèrent le charme, la sincérité et l'élégance. La chanteuse comme à ses habitudes, fait passer dans son chant autant de délicatesse que de sagesse, toujours tout en tendresse. Même si ça m'arrive souvent de prendre un pied comme ça, l'album n'a déboulé dans ma vie qu'au début de cette nouvelle année à surmonter. Me voilà casqué et prêt à me laisser aller par le doux réconfort de ce délicieux album.


Tracklist
01 - Oh pardon tu dormais...
02 - Ces murs épais
03 - Cigarettes
04 - Max
05 - Ghosts
06 - Les jeux interdits
07 - F.R.U.I.T
08 - A marée haute
09 - Pas d'accord
10 - Ta sentinelle
11 - Telle est ma maladie envers toi
12 - Je voulais être une telle perfection pour toi !
13 - Catch Me If You Can
14 - L'autostoppeuse

25 septembre 2020
Universal Music


www.facebook.com/JaneBirkinOff

Commentaires

Publier un commentaire