Heeka - Black Dust

"Hier voltigeuse à quatre mètres au-dessus d’un sol de cirque, la jeune flamande Heeka monte aujourd’hui sur scène guitare en main, micro branché, et nous déverse ses tripes crues et encore chaudes, dans un univers folk-rock fortement teinté d’un blues très personnel."

Black Dust a explosé mon quotidien en un fraction de seconde, six minutes d'une voix qui venait de résonner en moi, venue de quelque part, de très loin se perdre dans la foule de mes pensées à ce moment-là. Tout s'est arrêté autour de moi et j'ai écouté cet autre monde - son monde - me chuchoter ses frissons de musique. Telle une peintre musicale, Heeka dessine des notes accrochées sur les murs gris de la vie. Et dans ce paysage brumeux les trottoirs reflètent un langoureux folk-rock chimère teinté d'un blues qui sent bon l'évasion. Profond et mélancolique sans jamais pencher dans le mélodramatique, sa musique diffuse une sensibilité poignante, sur le fil d'un funambule, en équilibre entre calme et déchirement. Avec son premier album, Heeka frappe fort et avec beaucoup de tendresse, accompagnée par Manu Panier à la basse, Joris Ragel à la guitare électrique et Pablo Echarri à la batterie. Son univers claque dans le ciboulot comme si c'était la pièce manquante d'un puzzle après laquelle on court tellement ses chansons nous embarquent dans les coins les plus sensibles et mystiques de notre propre âme. Puis se sentir vivant, habité, envouté, n'ayant plus peur du vertige. 


Musique parfaite pour vol de nuit à quatre mètres au-dessus de la vie. 
Bon voyage.

Tracklist
01 - Elsewhere
02 - Nice Try
03 - Never Alone
04 - Where Is Your Soul ?
05 - Black Dust

27 novembre 2020
www.facebook.com/heekamusic

Commentaires