JE RIGOLE - Qui chante le matin est peut-être un oiseau


Je rigole, c'est Andoni Iturrioz, coup de coeur par ici et déjà chroniqué par là (Le roi des ruines) ou par là (L'insolitude) originaire du Pays Basque, passé par Barcelone, après un tour du monde de cinq ans, avant de filer à Paris avec sa guitare fraîchement domptée et ses textes, pour y faire des rencontres (Christelle Florence, Xuan Lindenmeyer, Jean-Brice Godet chronologiquement).

Je rigole prend petit à petit forme, enregistre des maquettes, se révèle sur scène et entre enfin en studio pour nous concocter ce Qui chante le matin est peut-être un oiseau, premier album, sorti le 08 octobre 2012. La pochette interpelle et annonce très vraisemblablement le tournant que va prendre notre écoute. Car il s'agit bien d'une écoute, ce n'est pas un album de fond que l'on peut se contenter d'entendre. 

Nous voilà embarqués sur un long fleuve tranquille de mots et de mélodies. Peut-être y rencontrerons-nous une cascade, un torrent, mais uniquement invisible, car tout dépendra de l'effet que nous procurera ce voyage au fil des minutes. Voici un bel objet qui peut donner la belle impression que le temps est une poésie. "Qui chante le matin est peut-être un oiseau" est un disque à écouter, tendre et soigné à la manière de ces groupes et chanteurs de chansons à textes, mais avec la touche d'Andoni Iturrioz

En attendant je vous laisse avec ces mots et ce conseil de découverte, je file continuer à me plonger dans cet album que j'aime réécouter surtout maintenant, quand le soleil d'automne commence à se coucher sur la campagne Mayennaise, ici dans ma belle-famille, et je vous conseille fortement d'en faire autant, vous allez adorer !

Commentaires