Amateur de sensations révolutionnaires recherche un remède à son insatisfaction primaire. Bonjour tous. Bienvenue en mai 2022. C'est important de se souhaiter la bienvenue non ? Ma confession est la suivante : Les enfants de Maldonne est mon oxygène qui tombe à pic, dans ce monde à la con une voix d’espoir et de désespoir s'élève en jolies chansons innervées. Melissmell est toujours sur le front !

En ce moment, quand on parle social ou écologie, t'as toujours un connard à mocassins à glands pour venir poser ses idées sur la table et que tu ne partages pas forcément. Bon, c'est le jeu ma pauv' Lucette. Y a pas d'urgence si y a pas de conscience hein. Chacun son camp après tout, c'est ça la politique et j'y connais pas grand chose à vrai dire. Alors je lève juste le poing comme je peux, et je sais juste vers où s'envolent mes valeurs, où elles s'éclatent en vol aussi, parfois, à trop errer au milieu de toute majorité. Mais la petite flamme qui brûle en moi, vous ne l'aurez pas... chante Melissmell dans le Petite chanson du maquis. C'est bien vrai. Suis-je un enfant de Maldonne ? J'ai soudainement envie d'être turbulent. J'ai choisi mon camp, notre Janis Joplin française en tête ! Qu'est-ce que ça chante dès que je lance le disque. Premier titre efficace et fédérateur. Oui Mel' est de retour ! Exit le piano, place à la guitare élec' avec Eldorado qui confirme que l'artiste en avait gros sur le cœur et qu'il lui tardait de reprendre le micro. Elle revient et c'est sacrément bon ! Les enfants de Maldonne ça te parle d'une vie. D'une époque. D'une putain de méchante époque où faudrait ni y fourrer les pieds ni quoi que soit d'autre d'ailleurs. 
Phoenix y célèbre ses espoirs qui détonne comme pas deux. Au début ça va, les humeurs s'échauffent aux contacts langoureux d'une trompette enfiévrée. Puis, au refrain, chaque musicien, Denis Barthe (Noir Désir) ou encore Matu (Indochine, Mano Solo) y va de sa patte, de son énergie et relâche la pression en un torrent de sentiments. Ça prend et ça ne lâche pas. Puis vint Notre siècle à vingt ans. Là, ça dérape dans le bulbe. Effet domino : je deviens fou. Melissmell me réveille. Un mec de droite y verra une énorme fumisterie, une œuvre aussi creuse qu'un chroniqueur de chez Hanouna. Personnellement je pourrais enquiller les superlatifs mais juste dire qu'on est pas seulement devant du divertissement musical sans rien au delà est suffisant. Pas besoin d'avoir tous ses neurones connectés pour se rendre compte que nous avons tellement besoin d'une artiste comme Melissmell omniprésente dans les médias. Au lieu de ça, ils essayent de nous faire boucher du Wejdene ou du Louane. Pauvre jeunesse lobotomisée, bienvenue à enfer ! C'est la Bérézina assurée ? Non, on peut encore décider de ce qu'on peut aimer même si c'est un peu jacter pour presque rien. Pour nous en tout cas, pour eux, ceux qui y croient encore. Toujours est-il que si la tension semble toujours monter crescendo, les titres L'étoile du berger ou encore Nina apaisent et montre une chanteuse devenue maman. Apaisée ? Non, la rage contestataire au ventre ne s'effacent jamais, La horde et Animale remettent les sentiments sur la montagne russe. Ils se mélangent, à l'endroit à l'envers, se perdent entre les ombres et les halos vermillons d'un univers en rage. La confusion est totale quand La prière déboule avec son jazzy perturbant, mais quelle beauté ! Mais quelle voix !
Mettre de la lumière sur les souffrances de la condition humaine, sur les problèmes sociétales, rendre le futur optimiste... Rendre... Déjà rendre en musique la pulsion dans toute sa splendeur, c'est... On participe, on rejoint la ronde, le cœur bat bien fort sur un tempo saccadé et on applaudit ce qui est chanté. Parfois mélancolique (Rue d'la chaussée - magnifique - avec Christian Olivier), Parfois secouant (Putain de miracle - bon dieu ce final ! - bonjour de le déchirement de larynx !) c'est pas forcément tout rose à première vue, mais il y a tellement de lumières dans l'univers de Melissmell qu'on en sort un peu plus éveillé à chaque écoute.


Tracklist
01 - Petite chanson du Maquis
02 - Eldorado
03 - Phoenix
04 - Notre siècle à vingt ans
05 - Bérézina
06 - L'étoile du Berger
07 - Nina
08 - La horde
09 - Animale
10 - Pigalle
11 - La prière
12 - Joey III
13 - Rue d'la chaussée (avec Christian Olivier)
14 - Faut pas trop jouer au con
15 - Putain de miracle

22 avril 2022
Dionysiac Records


www.melissmell.art
www.facebook.com/melissmell