Oré - Le spectacle (2023)

Au mois de mars dernier je découvre pour la première fois la voix de Oré en glissant le disque que je viens de recevoir dans mon lecteur. J'écoute alors Des chiffres en boucle, phénomène assez fréquent chez moi lorsqu'un morceau et une voix m'interpellent, et je suis alors incapable d'écouter la suite sans revenir sur le morceau introductif, et donc addictif me concernant.
J'ai pris mon temps.
Et quelque chose se produit, à chaque fois que je m'aventure dans cet EP au format étiré. Quelque chose de foncièrement plus fort. Orézon suivra dans mes oreilles, puis le coup de grâce frappera avec Puzzle, un peu plus loin ne laissant plus le moindre doute : la jeune fille n'a rien d'ordinaire.
Mon côté un peu trop émotif peut s'enflammer en écrivant cette chronique mais je ne vais pas mentir à annonçant que la musique d'Oré est agréable et qu'il m'est arrivé, souvent, le soir après le travail, être assis dans le train casque sur les oreilles et me sentir bien, léger, embarqué dans l'univers pop de la chanteuse. J'ai aimé être dans cet état un peu mélancolique bercé par cette voix fragile qui m'invite à faire front ensemble aux angoisses du temps (Des chiffres), à la violence des retours de boomerang (Le karma) pour danser avec les fantômes du passé (La vieille maison). J'essaie de retirer de ma tête qu'on dirait un peu Angèle par similitude musicale, et sous ses airs d'une jeunesse insouciante à l'image de Vendredi sur Mer, j'adore l'idée de me dire qu'elle possède comme Pomme, un univers doux dont on aime s'envelopper. 

Tracklist
01 - Des chiffres
02 - Orézon
03 - Le spectacle
04 - Le karma
05 - La vieille maison
06 - Silencieux
07 - Puzzle
08 - Doucement

31 mars 2023
Sandor Musique


www.facebook.com/oremusique

Commentaires

Les articles les plus consultés du moment

J'écoute L'algue bleue de Gérard Manset

J'écoute La balade sauvage de Nicolas Paugam

Le temps qui reste de Serge Reggiani

Les nouveaux clips du moment #6

Les Cowboys Fringants - Pub Royal (2024)