Tin Fingers - Rock Bottom Ballads (2023)

Plus je m'enfonce, plus j'écoute de la musique. Plus j'écoute de la musique, plus je m'enfonce. Cercle vicieux, mais j'aime cette perversion, surtout quand je l'écoute la nuit. L’obscurité est une enveloppe, pas pour y approcher les ténèbres mais plutôt pour éviter de finir cramer dans la lumière.

Dans cette pénombre volontaire, le nouvel album de Tin Fingers fait écho à ma quiétude nocturne. Ambiance calfeutrée quelque part dans les limbes du post-punk, indie-psych-pop-folk-rock progressif, sombre et mélancolique, je me laisse aller, flottant dans la pièce, par cette voix fragile et spirituelle qui m’amène dans la spontanéité de mélodies riches, essentiellement envoûtantes. Ici, point de multiples prises dans la réalisation, les premières feront office, donnant à l'album l'effet instantané d'une capture d'émotions brutes et sincères. Dieu, les drogues psychédéliques, les amitiés au passé tumultueux, le groupe belge à passer l'âge des conneries sans oublier ses vieux démons et j'explore ces pistes audios comme j'ouvre les portes d'un hôtel désaffecté. Dans le silence de ces images, des centaines d'histoire se racontent et les souvenirs persistent, je me sens aussi nu que ce bonhomme retrouvé au milieu d'une grotte, dans la dernière sublime chanson qui donne le nom à l'album... Il paraît que ce titre crépusculaire Rock Bottom Ballad, est une improvisation de studio. Elle est aussi belle qu'une œuvre de Thom Yorkes, et lorsque sonne la dernière note, elle nous supplie sans difficulté à repartir au début de l'album pour reprendre une grosse dose d'apesanteur. 


Tracklist
01 - Misstep
02 - Lullabye for Losers
03 - Drumming
04 - LSD
05 - Goodnight Piano
06 - Little More
07 - Nightclub
08 - Hideout
09 - 5G
10 - Rock Bottom Ballad

17 novembre 2023
Unday Records


www.tinfingersmusic.com/

Commentaires

Les articles les plus consultés du moment

Le temps qui reste de Serge Reggiani

Les nouveaux clips du moment #8

Sidi Wacho - Habibi Sudaka (2024)

Gérard Manset - L'algue bleue (2024)

La pluie qui tombe, de Daniel Darc