Eddy la Gooyatsh - La Faim du Tigre (2023)

Celui que j'ai kiffé avec sa reprise très tentante de L'amour à la plage (écouter ici) enregistré dans un EP de 2013, vient de nous revenir en octobre dernier, avec un nouvel album pas si mal à écouter ces temps-ci où tout semble si gris. C'est un joli rayon de soleil assuré dans nos enceintes pour traverser l'hiver à venir.

La Faim du Tigre navigue sur une pop-folk teintée de jazz afro-cubain, en quête de beauté, d'innocence et d'amour rythmée de poésies et de tendresse (Chaud sur la presqu'île, magnifique tableau pour rêve éveillé). Tout en subtilité et finesse dans les mélodies, je me laisse absorber par ces rythmes dépaysants dont je fréquente peu les chemins. Mais dans cette jungle d'optimisme je m'aventure titre après titre, j'avance toute en confiance rejoindre cette belle communion musicale. C'est d'un bonheur fédérateur (Après après-demain) et rugissant de plaisir (On s'adore, j'adore !) Le temps gris de décembre est sublime avec ce titre dans les oreilles, de quoi se sentir à l'abri même sous le vent et sous la pluie. Trompettes ! J'adore ! Et là, le morceau suivant appellent les milliers - que dis-je, les millions - de frissons à m'envahir : Eddy La Gooyatsh se paye le plaisir de reprendre ce grand Charlélie Couture. Comme une avion sans aile, vaporeuse reprise dont je ne peux m’empêcher d'écouter en boucle, autant de fois que le temps me le permet. Ça aurait pu être casse-gueule parce que l'univers du Nancéien est tellement atypique, mais Eddy Le Nancéien aussi, assure avec délicatesse, justesse et le talent sert de shaker pour nous servir ce délicieux cocktail. Et ce n'est pas tout, La balançoire et Pourquoi tu t'habilles en noir chassent définitivement les nuages à coups de rythmes effrénés et des papillons s'échappent de mes enceintes. C'est beau parce que c'est, surtout musicalement, très chouette. Mais la voix et là aussi, tout autant que les textes sans artifices qui font des étincelles. L'album clôture trente minutes d'évasion sur le superbe Pas besoin du monde, en session enregistrement sous le coude. Magnétophone et guitare à la main pour nous inviter à entrer dans une dernière danse quand la fanfare déboule, ça fait du bien d'échapper ainsi à l'absurdité de cette vie humaine. En recevant l’album, je ne pensais pas que celui-ci pouvait m'offrir autant l'occasion de m'envelopper dans une bulle de belles sensations...


Tracklist
01 - Croire en mieux
02 - Chaud sur la presqu'île
03 - Un lion (conseil à un ami) feat.Louis-Jean Cormier
04 - Après après-demain
05 - On s'adore
06 - Comme un avion sans aile
07 - Un coeur pour deux
08 - La balançoire
09 - Pourquoi tu t'habilles en noir ?
10 - Pas besoin du monde

13 octobre 2023
Artdisto


www.facebook.com/eddy.la.gooyatsh

Posts les plus consultés de ce blog

Alain Bashung and the Pogues - Dirty Old Town

Le temps qui reste de Serge Reggiani

Heeka - The Haunted Lemon (2024)

Antoine Sahler - Le hasard (2024)

MPL - Bonhommes