Bertille - Distance (2024)

Dans le vaste paysage de la musique contemporaine, émergent souvent des artistes qui redéfinissent les frontières d'un genre. Bertille, formée à l'école classique, que j'ai découvert avec Daguerre, Kebous ou encore avec le groupe Wallace, est une de ces créatrices audacieuses, offrant une fusion envoûtante d'électro-pop romantique à la française.

D'entrée, l'introduction instrumentale est époustouflante, envahissante d'émotions. On y touche l'essence même d'un art qui réside dans la symbiose entre les machines et les synthétiseurs, offrant une toile de fond rythmique, et le violon, son instrument de prédilection, apporte une dimension organique et émotionnelle à cette musique touchante. L'invitation fonctionne avec succès, je compte bien poursuivre la découverte. Parce que Bertille, c'est aussi une voix fragile et puissante à la fois, qui ne me fera décrocher qu'à la note finale du dernier titre de ce premier album. Dès les premières notes du second titre Dans tes yeux, elle me captive avec une sincérité et une authenticité qui lui sont propres. Les morceaux comme Boussole en feat. avec Jemon et La fuite illustrent parfaitement une dualité, où la douceur côtoie la rudesse, tout en explorant les distances tant physiques qu'émotionnelles. Sans filtre, elle offre une introspection viscérale où elle expose à la fois ses forces et ses faiblesses. Des moments de tendresse se mêlent à des instants frénétiques, comme en témoignent La relève ou encore l'incroyable Quand revient la nuit. Ce morceau est carrément dingue de beauté. Avant de continuer de plonger dans des abysses émotionnels du grandiose avec des titres tels que Dans l'eau de la claire fontaine ou encore Azur à l'ombre.

Bertille est une conteuse moderne, tissant des récits teintés de mélancolie et d'espoir. Elle incarne l'authenticité et la vulnérabilité, défiant les expériences profondes des distances physiques et émotionnelles, révélant les subtilités des liens humains et des rencontres. Ce projet artistique trouve également son écho visuel grâce à la collaboration avec l'artiste photographe Cahuate Milk, dont la série de photographies intitulée Distance sert d'inspiration et d'accompagnement visuel à la jolie pochette de l'album. De la scénographie des concerts aux clips musicaux, cette collaboration illustre la profondeur et la richesse des différentes formes d'expression artistique que fait naître la musique.

L'univers musical de Bertille, que je découvre avec joie, est un mélange subtil d'émotions brutes et de sonorités envoûtantes, captivant mon attention. Cette voix singulière et si sensible, vient de conquérir mon cœur sans compromis. Approchez-vous, ne le laisser pas à distance, ce très bel album d'une très belle artiste à suivre impérativement, à tout pour plaire !


Tracklist
01 - Intro
02 - Dans tes yeux
03 - Boussole feat.Jemon
04 - help me
05 - Retienne
06 - La fuite
07 - La relève
08 - Quand revient la nuit
09 - Dans l'eau de la claire fontaine
10 - Azur à l'ombre
11 - J'aimerais être

26 janvier 2024
Chansons d'avril / Inouïe Distribution


www.facebook.com/bybertille

Posts les plus consultés de ce blog

Alain Bashung and the Pogues - Dirty Old Town

Le temps qui reste de Serge Reggiani

Heeka - The Haunted Lemon (2024)

Antoine Sahler - Le hasard (2024)

MPL - Bonhommes