Gabriel Kröger - Mémoires d'un jeune dégueulasse (2024)

En apnée, je plonge dans les mémoires intimes de Gabriel Kröger, un artiste dont la musique transcende les frontières du folk noir envoûtant et de l'énergie vitale du punk. D'abord, il fallait oser se coller un titre à la Bukowski, mais il peut, son écriture est monstrueuse. Son univers est tellement intriguant qu'il en est vite passionnant. Musicalement c'est une claque, une explosion d'émotions brutes qui nous saisit dès les premières notes. Chaque titre de cet album est une confession poétique, un fragment d'âme où se mêlent désespoir et lucidité.

Les compositions de Gabriel Kröger oscillent entre douceur mélodique et déflagration noise. J’entends les cris d'un adolescent en quête d'identité, les vibrations des tourments intérieurs qui le poussent à exprimer une vérité, la sienne. Dissimulé derrière une cagoule, il laisse éclater une dualité fascinante, quand la violence de son apparence contraste avec la délicatesse de sa musique c'est un manifeste empreint de mélancolie et de colère, mais d'une profonde humanité qui vient m'envahir tout en moi.

Ça frappe l'esprit, ça retourne les pensées et forcément je me retrouve dans les paroles sublimes de ce jeune auteur. Tristesse, solitude, le cri du cœur dans Je déteste les gens tristes, mélancolie et obsession dans La ballade de l’érotomane, la quête d'identité, la complexité des émotions, notre place, De la mort à la naissance, Orphée, la violence des névroses… Oui, chaque titre de ce disque est un exutoire poétique. Et puis pour conclure Les gisants, apothéose d'un sacré beau gros coup de cœur.


Tracklist
01 - Si la tristesse est un luxe je suis un arriviste
02 - Discours sur l'origine du monde
03 - La ballade de l'érotomane
04 - Obsessif
05 - De la mort à la naissance
06 - Je déteste les gens tristes
07 - 24/12/16
08 - Orphée
09 - Les gisants

31 mai 2024
GK PROD


www.facebook.com/gabrielkrogermusique

Commentaires

Les articles les plus consultés du moment

Le temps qui reste de Serge Reggiani

Les nouveaux clips du moment #8

Sidi Wacho - Habibi Sudaka (2024)

Leïla Huissoud - La maladresse (2024)

Gérard Manset - L'algue bleue (2024)