Avec un casque sur les oreilles, c'est mieux.
__________________________________________________________________________________________________

14 janvier 2016

I AM STRAMGRAM (EP)

Un grand besoin de débuter l'année avec un truc qui sonne frais dans les oreilles et l'esprit, comme une caresse agréable en écoutant par exemple le nouvel EP de I AM STRAMGRAM. Le projet du bordelais Vincent Jouffroy déjà remarqué pour son travail avec les groupes MY ANT et Girafes.


Voici une musique d'amour folk, le genre de plaisir sonore qui souffle dans le sens du poil une fois la galette glissée dans le lecteur. Parce qu'en ce mois de janvier un peu moisi, fatigué, démotivé, avec un torrent de chocolats et de foie gras qui coulent dans l'estomac, et hop on oublie tout, quelques notes d'I Am Stramgram puis tout devient blanc. Blanc comme la pureté, pure comme la rareté. La rareté et le talent, mariage de qualités qui se ressent dans l'oeuvre de l'artiste, et parmi les incalculables projets folk anglo-saxon qui déboulent dans tous les sens, parce que c'est la mode, cet album semble bien parti pour faire sa place. Parce qu'il est chouette. Mieux, il est planant, et c'est ce que j'écoute en ce moment avec mes humeurs paradoxes qui se calquent sur les sentiments qui découlent de ce (trop court) EP : Joyeux et mélancoliques, débraillés et exigeants, minimaliste ou chargés... Ce projet-plaisir est une belle oeuvre, et la musique comme ça, c'est de la musique.
Quatre titres qui s'articulent autour du thème de la fuite, et qui se décline en un triptyque de trois pages sur le site de l'artiste, avec clips et court-métrage pour faire des heureux. 


Puis heureux aussi, ceux qui jetteront une oreille à cette belle première découverte de la nouvelle année musicale du blog. Ça commence très très bien. I Am Stramgram, retenez ce nom !

avatar
25 janvier 2016 à 21:56

Musique bien sympathique à l'écoute de l'extrait proposé. Merci :)

Reply
 
© since 2014
-->