Avec un casque sur les oreilles, c'est mieux.
__________________________________________________________________________________________________

8 mars 2018

Dragon Rapide - See The Big Picture

Voici un album qui donne l’impression d’être dans le tourbillon d'une pop décomplexée. Le groupe de Clermont-Ferrand tape avec justesse dans le vrai, à travers un album complet de treize morceaux See The Big Picture qui vient de sortir chez Freemount Records.


Et ça commence par le perturbant I Don't Want To. Très vite j'ai l’horrible impression que j'entre dans du mauvais goût commercial habituel. Tube pour cœurs inertes comme ceux qui se pavoisent sur La Femme ou Thérapie Taxi, puis finalement non, le chant est trompeur. Fausse piste. Au fil des secondes qui passent, le groupe commence à envoyer du bois par intermittence. Je devine que le reste de l'album risque d'avoir l'odeur de l'artisanal, essence même d'un vrai groupe de rock. Et après avoir écouté totalement ce premier album, je me rends compte que chaque morceau est particulier et mérite qu'on s'y attarde. Sur le deuxième morceau Dragon Rapide libère peu à peu une pop sucrée. Sucker Punch. Bummed puis Astoria confirment. Un arc-en-ciel musical avec toutes ses harmonies vocales, et ces instruments harmoniques. Finalement ça parait plus pop que ça en a l'air. Mais, le cinquième morceau comme : Nostalgia, me renvoie à la richesse rock britannique du temps des Kinks, de Travis, de Black keys, que je jurerai sur plusieurs morceaux (Odyssey, Soon A Son). Out Of Time qui illustrerait parfaitement une scène de vacances à la plage. Une ballade au delà du classique. Il y a aussi Never Be The Same qui me met en joie, voilà un morceau qui rappelle un peu la façon glamour de faire des Beach Boys. Avec du Sex appeal dans les voix. Autre référence dont Dragon Rapide n'ont pas à rougir. Chant délicieux pour s'envoyer en l'air, rythme au service de la mélodie. Très fort ce morceau, je reste bluffé. L'album est d'une réalisation propre et ambitieuse. J'avoue qu'à la première écoute j'ai eu un peu peur mais qu'une fois réellement englouti dans le mouv' de Sylvain, Pog et Jimmy, tout est devenu plus facile. Le rock imparable est devenu pop jouissive, la conclusion est lancée. C'est canon. C'est cool. Méga cool même. Pour vrai, je ne risque pas de m'en lasser. Plus je l’écoute, plus il me donne l’effet d’un disque qui survole l'histoire de l'indie pop anglo-saxonne pour n'en retenir que le meilleur avec une énergie rock puisée de la scène, sans trucage.


Voilà un bel exemple qu'il ne faut pas se fier aux premières impressions. Dragon Rapide ça vaut bien mieux que ces pseudos groupes aux chansons à deux accords vite torchées avec quelques fausses manières pour faire genre comme les grands, que les majors nous vendent... Si vous êtes à la recherche d’un album authentique, aux mélodies enthousiastes, écoutez celui-ci.

Tracklist
01 - I Don't Want To
02 - Sucker Punch
03 - Bummed
04 - Astoria
05 - Nostalgia
06 - Soul Doctors.
07 - Ugly Face
08 - Odyssey
09 - Something New
10 - Out Of Time
11 - Never Be The Same
12 - Soon A Son
13 - Spinning Top

02 février 2018
Freemount Records

www.facebook.com/dragonrapidemusic
www.dragonrapideblog.wordpress.com

 
© since 2014
-->