Bertrand Betsch - Orange bleue amère

Un an après l'énormissime La Traversée et une semaine pile-poil après Demande à la poussière, Bertrand Betsch est encore revenu en mars dernier pour nous proposer un deuxième album numérique. "- Coucou je suis toujours là, et tu vas en (re)prendre plein la tronche !"

C'était la promesse du précédent album Demande à la poussière et une semaine plus tard, elle tient toujours avec celui-ci. Ça va être beau ! Dès la premier chanson Vivre, je sais que mes sentiments ne s'envoleront pas mais s'intensifieront à longueur des huit titres que je vais découvrir. Vivre commence fort. Un crie, une prière, un constat, un aveux, un vœux, un morceau qu'aurait pu chanter un Léo Ferré ou un Hubert-Félix Thiefaine, et je ne mâche pas mes mots. C'est si beau d'écouter une poésie pareille embellie d'une musique si organique. Moi j'ai choppé des frissons sur tout le corps et Bertrand Betsch est mon anticorps à la morosité ambiante de notre période. Je ne lui demande pas d'être Zaz en chantant des chansons jojo. Toute façon tu l'imagines chanter "A nos souvenirs" façon Trois Cafés Gourmands ? Il passera pas par là pour rejoindre le cercle véreux de RTL2, non ! Bertrand Betsch c'est plus profond que ça. C'est de la torture, des rayures, des ratures, un caillou dans la chaussure mais c'est une vraie aventure, intense, passionnée, passionnante avec toujours cette petite lumière d'espoir au dessus de nos têtes. Ce sont des thèmes absolus, des textes relevés qui élèvent l'auditeur. On sort d'un de ses disques chambouler, bouleverser mais on y retourne parce que cette musique là, cet univers singulier nous tire vers le haut. Que le temps me dure, Je n'oublierai jamais, Qui le sait comme des miroirs où je me vois, , il parle à tous, tout en parlant de lui-même. L'artiste s'inspire de ce que la vie nous définie, s'inspire de ce que la vie nous procure, s'inspire de ce que la vie nous prend, de ce qu'on lui prend, de cette source indéfinie d'emmerdes, de plaisirs, de tristesses, de joies... Prends moi par le col Bertrand, continue à me secouer avec tes mots pour que je m'envole avec ta musique sublime. Ah oui sublime ! la production musicale est (encore une fois) juste énorme à l'image du redoutable morceau L'ornière (feat. Vibe, Øpal) volume du casque au maximum pour vibrer, pour vivre. 


Deux beaux albums, un grand artiste pour une double dose de plaisir. 
On en aura eu du bonheur ! 

Tracklist
01 - Vivre
02 - Tant mal que mal
03 - Que le temps me dure
04 - La demande
05 - L'ornière (feat. Vibe, Øpal)
06 - Je n'oublierai jamais
07 - Qui le sait
08 - Réveille-matin

26 mars 2021
Microcultures Records

www.facebook.com/bertrandbetsch

Commentaires