LES 20 ALBUMS DE 2020 LES PLUS EXCITANTS POUR BREAK MUSICAL

C'est une tradition par ici depuis quatre ans maintenant. J'aime bien faire le classement des 20 albums les plus excitants que j'ai pu découvrir cette année à travers ce blog ou en dehors, histoire de partager et de nous rappeler que ce fut quand même musicalement une belle année malgré la violence du gouvernement envers le monde culturel. L'histoire retiendra que la culture est essentielle à nos vies, c'est déjà ça.

>

Je remarque, comme chaque année, qu'il y a beaucoup d'albums en français dans mes choix. Vu que je suis une quiche en anglais, ceci explique cela. La deuxième remarque est que le premier confinement a vu naitre des opus fort émotionnellement. Vie Etrange de Dominique A avec ses magnifiques hommages à Christophe et Philippe Pascal en reprenant L'éclaircie du groupe rennais Marc Seberg. J'aime profondément Falaises ! de Mirabelle Gilis et Christophe Miossec. Quelle belle idée d'aller s'enfermer dans une cabane face à la mer. Une merveille ! Puis le projet participatif de Senbeï découvert par le plus beau des hasards, me faisant vibrer sur du hip-hop de première classe. Faut dire qu'écouter de la musique en vinyle est quelque chose de difficilement explicable mais terriblement excitant. Il y a de la poésie à caresser le disque, à le voir tourner, à le sentir danser. Les albums dont je viens de cités tournent sur ma platine et s'ajoute celui de Jane Birkin. Son retour est remarquable avec Oh pardon tu dormais. Merci à Etienne Daho, qui est également dans la sélection avec son album sorti pour l'occasion du disquaire Day. 

J'ai également reçu de belles claques par ici avec des albums reçus dans le cadre de Break musical. D'abord en avril avec le dernier album de Bertrand Betsch. Je ne crois pas exagérer en affirmant que ce mec mérite tellement plus. D'où mon dégoût des Victoires de la Musique car c'est ce genre d'artiste qui mérite d'être sous les projecteurs lors de ce genre de cérémonies. Mais au prix de quoi ? En tout cas La Traversée est son plus bel album. Puis le clip Le bonheur... Presque ma chanson de l'année !    
Il y a eu aussi Debbie et moi, premier album de Thomas Cousin. Un disque personnel mais qui me parle, qui m'enchante, qui me renvoie vers des souvenirs du passé où se mélangent odeurs et couleurs du Sud de la France où j'ai longtemps vécu. Une superbe découverte que je suis fier de partager à travers ce blog. Comme avec le rock de Clarys, le néoclassique de Christophe Menassier où son piano nous offre de belles évasions et la pop conceptuelle de Mickaël Mottet. J'écoute énormément de musiques, et certains albums plus que d'autres restent, et tournent plus souvent. J'aurais aimé écrire une chronique également pour La Battue de Les Marquises et aussi pour Serpentine Prison de Matt Berninger. Il faut vraiment les écouter, ils sont beaux. 

Dans les belles confirmations, il y a les seconds albums de Tim Dup et Octave Noire. Sans surprise ils sont là. Je n'ai pas entendu bien longtemps pour courir chez mon disquaire dès la sortie de Qu'en restera-t-il ? et j'ai été heureux de recevoir Monolithe. Encore des preuves que la scène française se porte bien. 

J'ai mis aussi le dernier album tant attendu de Brigitte Fontaine. Je l'aime depuis longtemps. Mais je ne l'écoutais plus beaucoup, ou disons moins intensément qu'à certaines périodes. Puis j'ai écouté le chaotique et poétique Terre Neuve et l'indomptable dramaturge de la chanson française est revenue jeter avec une nonchalance sensuelle des fleurs dans mon cœur. Il y a aussi Aimée de Julien Doré. Un mec a la cool que j'aime bien, même si j'ai jamais eu le temps et le courage de poser mes oreilles sur ses précédents albums. Mais j'ai été absorbé dans son dernier opus grâce au titre Nous. Des mélodies et des images qui font esquisser un sourire, qui font du bien. 

Chez les anciens, Neil Young et Marilyn Manson complètent cette sélection. Les albums parlent d'eux-mêmes dès lors que l'on aime ces artistes. Mention hastag coeur pour We Are Chaos de MM. Raaah cette chanson à fond le casque dans le métro après une journée de boulot. L'extase ! Mais c'est surtout The new abnormal de The Strokes qui m'a troué le luc. Déjà je n'avais jamais écouté le groupe américain malgré sa popularité et malgré les nombreuses occasions que j'ai pu avoir. Je ne regrette pas d'être tombé sur le clip de Ode To The Mets que j'ai écouté en boucle, en boucle, en boucle, en boucle, en boucle avant d'avoir envie de plonger dans l'album et d'en sortir difficilement. Claque !

Puis enfin pour finir cette année avec une douceur, avec une fraicheur, avec une gourmandise, j'appelle Les Failles cachées de Pomme. Car entre mille, dès que j'entends sa voix, quelque chose se passe. 
Voilà c'est ça qui peut tout résumer ! En écoutant de la musique ou en découvrant de nouvelles musiques, j'espère toujours que quelque chose se passe. Un sentiment, une sensation, une vibration, une larme, une rage, un frisson... Et cette année plus qu'une autre ces éléments étaient plus que nécessaires. 


Chronique de La Traversée de Bertrand Betsch
Cliquez ici

Chronique de Qu'en restera-t-il ? de Tim Dup
Cliquez ici

Chronique de Vie Etrange de Dominique A
Cliquez ici

Chronique de Monolithe de Octave Noire
Cliquez ici

Chronique de De Là de Clarys
Cliquez ici

Chronique de Debbie et moi de Thomas Cousin
Cliquez ici

Chronique de Les Falaises ! de Mirabelle Gilis et Christophe Miossec
Cliquez ici

Chronique de Glover's Mistake de Mickaël Mottet
Cliquez ici

Chronique de Unknown Movie de Christophe Menassier
Cliquez ici

Commentaires