Avec un casque sur les oreilles, c'est mieux.
__________________________________________________________________________________________________

25 mai 2015

Monsieur Rémi - Hors de l'eau

Bande-son d'un après-midi où la solitude s'invite, imposante. Elle est lourde. De toute façon dehors il pleut un petit peu, c'est un jour férié. À cette solitude je lui donne mon temps et ma flamme pour un nouvel album à écouter, celui de Monsieur Rémi.


Coincé entre un manque d'inspiration et une minuscule pile d'albums reçus, au nombre de trois et c'est déjà trop quand tu as le goût de rien, je m’efforce tout de même pour plonger Hors de l'eau. Monsieur Rémi j'avais déjà chroniqué (ici), j'avais déjà aimé, alors même quand tu n'as pas envie, la curiosité est un désir incontrôlable.

Coincé bien au chaud par cet auteur, compositeur, interprète lillois devenu chanteur par plaisir, Monsieur Rémi binôme avec Sebdil, sort Hors de l'eau, mini-album de sept titres quatre ans après un premier EP Tout simplement. Deux âmes et deux guitares comme sentinelles, un rythme qui me couche dans un folk-rock un peu pop, les paupières clignent.... Les histoires et les déboires du quotidien, ça cogne toujours entre les murs de notre esprit, ça bourdonne comme une abeille qui tourne en rond entre ces murs, sans trouver le moyen de trouver l'issue de sortie, une fenêtre ouverte. Monsieur Rémi chante avec une chaleur rafraîchissante cette vie dans laquelle on se reconnaît tous. Le son diffuse avec espoir un ciel de soir d'été qui traîne, comme on aime, malgré l'orage qui rode toujours pas très loin. Premier morceau : "Y'a pas mort d'homme", des cordes à tout-va et à vive allure, une voix et un talent qui me rappelle Fredo des Ogres de Barback, Daguerre aussi, des solos de guitare qui propose une ambiance feutrée d'un tango excité. Il y a de la chaleur là-dedans ! Un ensemble artistiquement parlant, un titre bouillant, contagieusement captivant. Oui captivant est bien le mot, "Quoi" confirme. "Dans ce courant sans faire de vagues, j'avance toujours à reculons, car je me pose trop de questions...", le verbe est sublime, la plume est efficace... Et d'autres beaux titres s’enchaînent, tantôt emportant "Sous ce ciel étoilés", tantôt mélancolique "Petits bonheurs".


Et lorsque l'album se termine, le sentiment d'une solitude heureuse s'affiche sur mon visage, et épouse mon isolement avec "Hors de l'eau" le dernier morceau, l'arc-en-ciel après la pluie... solitude.. presque à deux... vive la musique. Surtout avec celle de Monsieur Rémi. Magnifique découverte il y a quelques années, avec comme point commun Cali. Un autre chanteur qui chante avec son cœur, et qui ne triche pas avec les sentiments. Monsieur Rémi fait partie de ces gens-là.


monsieur.remi.free.fr
facebook.com/Monsieur.Remi

avatar
Anonyme
25 mai 2015 à 19:39

J'ai eu le plaisir de les voir samedi dernier à Valenciennes au tandem.Belle soirée et bonne ambiance. Un public conquis au fur et à mesure ce qui n'est pas facile face à des joueurs de billard et pour des artistes encore confidentiels sur la scène ' (étriquée) du valenciennois. Des textes et de la musique, que demander de plus!!!

Reply
 
© since 2014
-->