Avec un casque sur les oreilles, c'est mieux.
__________________________________________________________________________________________________

25 novembre 2014

JUR - Fossile


À l'écoute de cet album, on a envie d'un feu sauvage et nocturne sur une plage espagnole. Puis les membres de notre corps pourraient se sublimer dans des mouvements élégants et sans contrôle, toujours autour de ce même feu. Parce que Jur Domingo la catalane, possède un talent incroyable. Celui de faire danser les mots, de faire courir des frissons entre les phrases. Une voix chaude, poignante et un accent espagnol séduisant, font de Jur l'une de ces artistes qui savent capturer le temps et transformer l'espace en chorégraphies poétiques. En définition, de l'art. 

Fossile est le troisième album du groupe JUR. Un album touchant. Je le trouve beau comme un coucher de soleil. Un décollage vers les rêves de plages chaudes et de danses fiévreuses devant un  couchant sur l'eau. Nu et enivré, dansant sur les mélodies tendres d'une guitare sèche... "Boca llena" nous plonge directement dans cette émotion brute, ce voyage vers les nuits catalanes, celles que l'on aime sans les connaitre. Un brin perturbant, qui nous hypnotise dans une mélancolie qui nous fait du bien. Comme à l'écoute de "Cuidado" autre titre magnifique. Mais, magnifique est-ce un superlatif suffisant ? C'est assurément une question de sensibilité. Jur et ses acolytes (Nicolas Arnould, Jean-Baptiste Maillet et Julien Vittecoq) bercés par Léonard Cohen, Tina Turner, Serge Gainsbourg, Alain Bashung, ou encore Brigitte Fontaine, nous offre des chansons folk aux saveurs flamenco-blues où cirque et musique s’entremêlent et dessinent les contours d'un univers atypique. "Pas de virage" est un morceau fou par exemple. Un peu soul, un peu funk, un peu Arno... Oui, un univers complètement atypique. Un album travaillé par le corps comme matière, héritage des années de cirque pour Jur avant de s'exprimer dans la musique. Et si les chansons en espagnol, en castillan ou en catalan "Amb veu alta" sont d'une beauté pure, celles chantées en français ne baissent pas l’intensité de cet album de onze pièces. Écoutez donc  "Fossile", "Je mens", "Carnaval" ou encore "Avec ou sans" et vous ne sortirez pas indemne de cette atmosphère mystérieuse qui apaise comme elle bouleverse.

Et ça s'est juste en découvrant ce nouvel album. Imaginez comme ça doit être beau à voir et à écouter sur scène. Âmes sensibles, ne pas s'abstenir donc.




 
© since 2014
-->