Avec un casque sur les oreilles, c'est mieux.
__________________________________________________________________________________________________

27 août 2015

Alex Nevsky - Himalaya mon amour

J'ai beau me connecter sur Radio CKOI via internet pour profiter de la musique québécoise de temps en temps, par nostalgie ou par curiosité, je n'ai malheureusement jamais eu l'occasion de tomber sur ce bel artiste qui semble avoir fait chavirer le Québec. Alex Nevsky est devenu en l'espace de deux ans l'artiste pop-rock incontournable chez nos cousins, raflant quelques prix élogieux grâce à ses deux premiers albums De lune à l'aube (2010) et Himalaya mon amour (2013). Aujourd'hui, ce dernier album traverse l'atlantique pour conquérir le cœur des français.



Dès la première chanson "Himalaya mon amour", j'ai succombé au charme d'une pop à l’énergie déployée. Et le charme ne s'arrêtera qu'à la treizième et dernière toune d'un album poignant et dansant. Dansant oui, parce qu'au niveau énergie, "Les Coloriés" -gros coup de cœur- et "On leur a fait croire", les morceaux doivent être incroyable en concert. Poignant aussi, d'abord avec le titre "Si tu restes" hommage au soixante-cinquième anniversaire de mariage de ses grands-parents, mais aussi avec "Je te quitterais"* ou "Katharina" ou le sulfureux Alex Nevsky se montre plus intime à travers une musique plus acoustique et des textes crève-cœur. 

« Je te quitterais, 
si tu ne l’avais pas déjà fait, 
me déchirerais, 
si tu ne m’avais pas déjà défait »

L’amour vif, l'amour écorché est le thème principal de l'univers du chanteur, même si l’écriture de ses chansons, il puise son inspiration dans des œuvres qu'il l'ont influencé. Le documentaire de Pierre Perreault pour "La bête lumineuse", chanson sublime montant en puissance vers un final explosif, où t'a envie de gueuler, de lever les bras... Une autre référence pour la superbe pochette qui reproduit la peinture d'Ingrès "La Grand Odalisque" mais aussi pour le titre de l'album, faisant référence au film Hiroshima mon amour d'Alain Resnais sorti en 1959... Clin d'oeil également à Alexandre Jardins pour "Les Coloriés", dont le livre porte le même nom. Tant de références qui me forcent à chercher plus loin que les mélodies elles-mêmes. Voilà un artiste passionné et passionnant. 
Volontaire ou pas, l'album se coupe clairement en deux parties. La première mettant en lumière une pop dansante, fantasque, débordante d'énergie. Quant à la deuxième partie, des morceaux plus calmes affluent, apaisent, invitent à découvrir l'univers du chanteur en profondeur. Comme dans "Tuer le désir" aux larsens aériens, aux refrains longs et sensuels... "Loin" et "Koh Tao" où la présence d'une guitare acoustique donne aux morceaux l'effet de vouloir s'allonger sur l'herbe au printemps tout en savourant des textes d'une beauté non-négligeable. Un auteur certain, dont l'écriture ne laissera pas beaucoup d'amateurs insensibles. L'album se termine sur une conclusion dansante avec "Fanny" bouclant la boucle d'une pop savoureuse. 


L'album est un énorme succès au Québec, et je comprends mieux pourquoi maintenant. Un conseil ? Écrivez Alex Nevsky - Himalaya mon amour sur votre liste des albums à acquérir pour la rentrée musicale. Parce que c'est un vrai bonheur !




Vous aimez ce groupe ? Faites tourner !

avatar
isa
27 août 2015 à 20:36

Je ne l'écris pas dans ma liste des albums à acheter... mais dans ma liste des artistes à écouter. Si j'aime, l'achat viendra ensuite ;)

Reply
 
© since 2014
-->