Avec un casque sur les oreilles, c'est mieux.
__________________________________________________________________________________________________

15 avril 2017

El Comunero - Son de la barricada

El Comunero c'est du rock captivant et attachant, comme une portée de petits chatons. Mais pas des petits chatons tout doux, non. Eux ils sortent facilement les griffes de leurs guitares frénétiques pour nous proposer un troisième album encore une fois fédérateur, à coup de crocs mais sans accroc. 


La première chanson déboule tambours battants avec Son de la barricada, chant de lutte espagnol pour ne pas déroger à la règle (et c'est tant mieux) du groupe qui se compose de sept musiciens qui proviennent d'autres groupes de la scène alternative comme Les Hurlements d'Léo, Electrik Geïsha, L'air de rien ou Anakronik Electro Orkestra. Chants en espagnol, odeur de luttes, musique entraînante, parfum de liberté, enthousiasme contagieux, le deuxième morceau (El pueblo unido jamas sera vencido) ne fait que confirmer l'état de forme des gars du Sud-Ouest. Entièrement en français, la troisième piste (Abuelo) sera celle qui fera battre mon cœur. pour des raisons qui vont au-delà de la passion. Pour l'histoire qu'elle raconte, pour l'histoire qu'ils ont vécue, putain de Franco, putain de Retirada, je ferme les yeux et je pense à elle, à ses enfants nés derrière la frontière et qui m'ont fait grandir dans le respect et la fraternité, sans jamais oublier de chérir ma liberté... Prêt à risquer ta peau / Mais pas pour un drapeau / Ni pour un dieu ni même pour un pays / C'qui brillait dans tes yeux c'était cette utopie... El Comunero s'offre une pépite qui mérite qu'on y perde une oreille, un véritable pied-de-nez aux commentaires affligeants sur les migrants que je peux lire sur les réseaux sociaux. Les guitares jamais bien loin, font garder le cap de la résistance. Emporté au fil de balades guidées par la tramontane et les notes traditionnelles, le rock comme second souffle pour mieux aller de l’avant, torse bombé face aux atrocités du présent, sempre en davan ! A la huelga pour sautiller de révolte en espoir. Et quand le temps semble perdu, les mélodies gitanes ne sont jamais loin. Todo es de color se met à frémir dans un feu de fraternité répondant en écho au far-west qu'est devenu notre quotidien avec le très andalousien et instrumental La partida... Touché je suis presque décidé à courber l’échine : sur Me hice bandido, El comunero propose une dernière immersion dans une émotion sans retenue. Je m'incline.  


Avec son rock libertaire et latino, El Comunero régale une troisième fois à coup de textes engagés, de musiques enragées, entre la Mano Negra et Motivés, entre espoir et devoir de mémoire face au poids de l'histoire et ça fait du bien. Car si les chansons ne peuvent changer le monde, la musique d'El Comunero fait battre le cœur du partisan, du révolté, de l'insoumis qui sommeille en moi... 

Tracklist
01 - Son de la Barricada
02 - El pueblo unido jamas sera vencido
03 - Abuelo
04 - Malditas elecciones, malditos socialistas
05 - Guitarra roja
06 - En la plaza de mi pueblo
07 - A la huelga
08 - Todo es de color
09 - Obreros y patrones
10 - Premonición a la muerte de Joaquín Murieta
11 - La partida
12 - Me hice bandido

Sortie le 31 mars 2017
Tactikollectif


www.facebook.com/elcomuneromusic
www.elcomunero.fr

 
© since 2014
-->