Avec un casque sur les oreilles, c'est mieux.
__________________________________________________________________________________________________

4 avril 2018

Moonlight Benjamin - Siltane

Me voilà sous l’envoûtement d’une des plus belles et intenses voix africaine qui j'ai pu entendre jusqu'à présent. Avec Siltane, Moonlight Benjamin partage avec émotion une culture à découvrir, et chante d'une puissance absolue à faire voler nos frontières.


La puissance, elle est dans le timbre profond de Moonlight Benjamin, elle est aussi dans l'intensité d'une musique effervescente. Loin d'être dans mes préférences de style musical, la chanteuse réussit son pari, ces frontières dont je parlais plus haut, qui volent pour laisser ma liberté de découverte errer sur des sentiers inconnus c'est grâce à la volonté de l'Haïtienne et l'énergie qu'elle offre dans ce troisième album. Dès le premier morceau Memwa'n, j'ai senti que quelque chose se passer. J'ai été absorbé par cette mélodie funky et révoltée, jusqu'à être totalement abasourdi par le vaudou blues rock de la deuxième piste Papa Legba. Ces guitares électriques, cette batterie cardiaque, cette voix qui envoûte, volume au maximum, ça s'agrippe et ça ne lâche plus. Sans modération. Pareil pour Moso moso. La prêtresse chante la révolte, l'histoire et la souffrance du peuple Haïtien, en puisant au plus profond dans les origines de son pays et de sa culture. Dépaysement total lorsque Siltane tourne dans le lecteur du petit occidental que je suis. D'abord parce que Moonlight Benjamin chante ses propres textes en créole, et parce que les rythmes vaudous ne sont pas légions en terre bretonne. Des rythmes d'ailleurs qu'elle fusionnent à merveille avec un blues rock US décoiffant. Preuve avec Siltane et cette voix qui navigue sur une mélodie saisissante. Un choc sensoriel, un bouleversement culturel, qu'est-ce que c'est bon ! A noter aussi, que si la chanteuse chante dans sa langue maternelle, elle interprète également des textes dans un français troublant, comme avec Doux pays ou par justesse jouant avec les accords dans la dansante chanson Des murs. L'album se termine avec Mèt agwe qui déchire l’âme dans une collision de sentiments, et paradoxalement, une âme apaisée par la voix sélénite de Moonlight. Aussi sublime, aussi fort, que l'unique rayon de soleil d'une fin d'après-midi qui transperce de gros nuages gris aux bords des larmes... 


En fait je ne sais plus trop quoi dire. Moonlight Benjamin délivre dans les airs une musique dont la chaleur et le souffle ne laisse pas insensible, mais dont il est difficile d'en sortir l'esprit tranquille. Parce que sa voix est bouleversante, parce qu'elle est authentique, parce que son âme est grande, parce que sa musique est irrésistible... Mèsi anpil !

Tracklist
01 - Memwa'n
02 - Papa Legba
03 - Moso moso
04 - Siltane
05 - Simbi
06 - Chan dayiva
07 - Port-au-prince
08 - Doux pays
09 - Tan malouk
10 - Des murs
11 - Mèt agwe

23 mars 2018
Ma Case

www.moonlightbenjamin.com
www.facebook.com/moonlightbenjamin

 
© since 2014
-->