Avec un casque sur les oreilles, c'est mieux.
__________________________________________________________________________________________________

7 décembre 2017

Garciaphone - Dreameater

La beauté semble encore une fois, être au centre de l'oeuvre de Garciaphone. Sur Dreameater, second album de l'artiste, elle se présente sous plusieurs facettes. Pour une poignée de moments délicieux.


Délicieux d’abord par la douceur des arrangements, toujours au service de la chanson. Ensuite par la poésie à la fois simple et contagieuse, d'une délicatesse maîtrisée habilement par le groupe. Olivier Perez, l'âme de Garciaphone, nous fait valser entre guitares et textes mélodiques et mélancoliques avec ce sentiment de s'enfoncer dans un certain confort loin, très loin, d'être désagréable. C'est moelleux, et c'est difficile d'en sortir. L’album commence en terrain conquis avec le beau morceau Don't Let It Die Like This. Ensuite, l’incontournable chanson Oh Sleepless World fait place à l’une des belles ballades de l’album : Heirmet. C’est que Garciaphone excelle dans les morceaux flirtant avec la pop aérienne qui évoque généralement l’amour dans toute sa splendeur et la mélancolie dans sa complexité. Mourning Of The Day, à la moitié de l’album, semble nous plonger définitivement  au milieu de ballades douces. Des mélodies simples mais pas si faciles. S'en suit d'autres chansons toutes aussi correctes, avant la très belle A Hole In The Universe. Dusk qui conclut un album remarquable, est sans réfléchir, elle est l'une de mes chansons favorites de Dreameater, avec ses sonorités à la fois suaves et intenses, elle résume bien ce qui se passe en écoutant les dix titres de cet album. S'associant les uns après les autres, ils atteignent la cible de notre écoute par leur dépouillement et leur sensibilité. Un album que je pourrais qualifier de réconfortant, chaleureux, et troublant.  


J'écoute l'album, écouteurs dans les oreilles, je traverse le centre-ville, il est 17h30 et le jour tombe. Les lumières de novembre s'allument, Dreameater m'enivre. Je suis bien.

Tracklist
01 - Don't Let It Die Like This
02 - Oh Sleepless World
03 - Heirmet
04 - I'll Be A Riddle
05 - Mourning Of The Day
06 - Deadstar
07 - Every Song Of Sorrow Is New
08 - A Hole In The Universe
09 - Our Time To Spare
10 - Dusk

10 novembre 2017
Microcultures


www.facebook.com/garciaphone
www.garciaphone.com


 
© since 2014
-->