Avec un casque sur les oreilles, c'est mieux.
__________________________________________________________________________________________________

11 juillet 2017

Raymonde Howard - S.W.E.A.T

Joli petit coup de cœur de ces derniers jours pour cette jeune artiste Stéphanoise qui chante un rock venu d’ailleurs avec une voix poignante, teintée de larmes et de frissons. S.W.E.A.T est le troisième album de Raymonde Howard, c'est le premier que je découvre, avec passion. 


Je me suis laissé happer par un album que j'ai mis du temps à écouter, que j'ai découvert au ralenti mais avec un plaisir crescendo. Laetitia Fournier, qui se cache derrière le pseudo de Raymonde Howard, est capable de délivrer des ballades incantatoires, envoûtantes à souhait, aussi bien rock blues que pop, dans un esprit punk. Un peu PJ Harvey, un peu Scout Niblett, elle est surtout une sorte de fille mystère donnant sans cesse des reflets mordorés à cet intime musique qui se dégage de son album. Le premier morceau, permet d'entrer comme il se doit dans l'album. Release The Evil, c'est deux minutes d'envoûtement psychédélique. La voix charismatique de la chanteuse, un peu douce, un peu rageuse, me shoote à l’émotion. Sensible et touchante. Je suis sensible, elle m'a touché. Entêtante aussi. Oui, un morceau très entêtant. Enthousiaste aussi. Le tout est joué avec une sincérité naturelle. Simple et naturel, sans surenchère. Onze titres qui vont droit à l'essentiel. C'est brut, mais c'est quand même doux. Ça ne fait pas mal, ça caresse. On ferait presque l'amour en écoutant Crumbs Of The Awakening, tu veux bien ? Les titres ne sont pas long, ce qui donne le sentiment de ne pas se perdre en route, toujours avec cette émotion perplexe en fil rouge qui nous maintient en haleine. Avalant les riffs de guitare tranchante, j'aspire les titres comme j'étale des couches de crème solaire sur le dos de l'amour qui hante mes rêves. Non, il n'y en a jamais assez, tant que le plaisir de caresser sa peau s'éternise. Pour S.W.E.A.T c'est pareil. Un morceau peut s'arrêter, le plaisir se poursuit avec le titre suivant comme si de rien n'était. Et si quelques morceaux plongent l'écoute dans une certaine douceur onirique, j'aime ce grain de folie qui habite Staring At The Moon, Terrortits ou encore l'excellent Punktuality. Cette voix qui vous susurre presque à l'oreille mélangée aux strates instrumentales fait naître chez l'auditeur que je suis, une inverse musicale sans pareille. Essayez-donc. 


Je découvre Raymonde Howard avec son troisième album, et je me pose une question. Comment ne pas être séduit à l'écoute de S.W.E.A.T

Tracklist
01 - Release The Evil
02 - Penekini Kill
03 - Angry Ballerina
04 - No Waves, No Bricks, No Walls, No Pass-Arounds
05 - Crumbs Of The Awakening
06 - Terrortits
07 - Ebony Submarine
08 - Harsh Love
09 - Staring At The Moon
10 - Hands Shine With Stains
11 - Punktuality

9 juin 2017
We are Unique Records

www.facebook.com/RaymondeHoward
www.raymondehoward.fr


 
© since 2014
-->